© 2017 by Dandy production.

Camille Rock et Eloi Lefebure, forment le duo de comédiens Nantais Les Dandys.


Héritiers de l'école clownesque russe, ils mêlent cette tradition du clown à d'autres inspirations bien plus diverses et qui leur sont tout aussi chères, celles des grands clowns ; de Youri Nikouline à Jango Edwards en passant par Slava Polunin ; du cinéma burlesque de Chaplin et Keaton,  du théâtre de l'absurde, de l'école Jacques Lecoq ou de la pantomime française issue de Marcel Marceau  et bien d'autres.


Ils sont basés à Nantes depuis 2016 et leur clown moderne est étiré, enrichi et soutenu par nombreuses disciplines des arts vivants.


A la fois clowns, comédiens, danseurs et musiciens, c’est avec habileté qu’ils intègrent les différents genres artistiques explorés, aux spectacles proposés par la compagnie, dont l’absolue tendance va vers un théâtre gestuel loufoque et absurde.

Mais les Dandys ce sont aussi des rencontres et des collaborations avec Anaïs Hunebelle, metteuse en scène audacieuse et novatrice et Lucien Yakoubsohn, technicien du spectacle,  créateur tout terrain et régisseur de talent !

Camille Rock

Initiée à l’art du spectacle dans le rôle de spectatrice dès son plus jeune âge, elle apprend la guitare et le chant à 7 ans et commence le théâtre à 12 ans au sein de la compagnie finistérienne Clair de Lune. Elle devient auteure, compositrice et interprète, notamment pour les spectacles Le Roi Poulpe et Le Chant Des Crevettes.

En 2012, elle fonde la Compagnie de l’Arbalète à Brest avec Eloi Lefebure, le metteur en scène Valery Rybakov diplômé du GITIS de Moscou, héritier des techniques de Stanislavski et Meyerhold, et Boris Petrushansky, ex-directeur du Licedei de Saint Petersbourg. C’est au sein de cette compagnie qu’elle se forme à l’art du comédien, du clown, du mime, de la marionnette auprès de divers intervenants pour la plupart venus de Russie. Elle se forme également à la danse au Conservatoire de Brest. Après une tournée au Cirque Starlight en Suisse en tant que clown, elle forme en 2016, avec Eloi Lefebure le duo clownesque Les Dandys.

Aujourd’hui, en parallèle d’un apprentissage intensif d’accordéon et d’aïkido, elle collabore avec la metteuse en scène Anaïs Hunebelle au sein de différents projets comme FOCUS,  Le Cabaret Dandy - Les Dandys ou encore Poursuites - Collectif Petit Huit .

Eloi Clown spectacle focus
Eloi lefebure Chant des crevettes
Dandys Eloi Lefebure Cabaret
Spectacle jeune public Le Roi Poulpe
Eloi clown cirque

Eloi Lefebure

Avant l’âge de 22 ans ses expériences artistiques se comptent sur les doigts de la main. Et là pouf, en réaction contre le milieu d’école d’ingénieur qui ne lui convient pas du tout du tout du tout, il décide de diriger la troupe de son école et  va illico presto rejoindre le théâtre universitaire. Cette dérive, il la mène jusqu’à couper les ponts avec sa future extra brillante carrière d’ingénieur pour épouser la vie quelque peu plus ondoyante de comédien puis de clown.

C’est en 2012 qu’il fonde donc avec ses joyeux compères la compagnie de l’Arbalète, amateur puis professionnelle, dirigée par Valery Rybakov. S’en suit une formation appliquée à tous les métiers du spectacle sous la bienveillante houlette russe et d’autres intervenants très variés, Pavel Mansurov, Stanislav Varrki ou Dominique Commet. En parallèle, Eloi commence à se former à la danse, classique, contemporaine, jazz et hip hop et réalise qu’il serait bien devenu danseur classique, mais que clown c’est pas mal non plus.

Après une tournée au Cirque Starlight en Suisse en tant que clown, il fonde à Nantes en 2016, avec Camille Rock le duo clownesque Les Dandys. Aujourd’hui, en parallèle d’une formation informelle mais intensive à la danse au Pont Supérieur de Nantes, il crée des spectacles, les joue, et compte bien continuer à ce rythme qu’il ne trouve pas désagréable. Il imagine le festival des Enfants de Bitche dont la première édition a lieu en mai 2017.


L’année 2017 a vu aussi s’entamer une nouvelle collaboration avec Anaïs Hunnebelle au sein de différents projets comme FOCUS,  Le Cabaret Dandys ou encore le projet Poursuites par le Collectif Petit Huit.

Portrait Anais 1

Anaïs Hunebelle

Jeune metteuse en scène, auteure et interprète,  elle vit entre Paris et Nantes. Fille d’une mère comédienne/clown et d’un père invisible, elle commence le clown dès l’enfance. Avant d’assumer son rêve de scène, elle fait digression sur les bancs de l’université et obtient une licence en sociologie et histoire. Elle intègre l’école Internationale de Théâtre Jacques Lecoq et le L.E.M (laboratoire d’étude du mouvement) à Paris en 2011/2012. Le Collectif Petit Huit, regroupant comédiens et élèves des Beaux Arts de Nantes, voit le jour en 2013. Il crée et produit des spectacles aussi bien pour dedans que dehors, inspirés par les univers du clown, du burlesque et des arts plastiques. Elle continue tout au long de ces années sa recherche sur le mouvement et le jeu ce qui l’amène en 2014 à suivre la professeure et chorégraphe Anna Pocher à Essen à la Folkwang Université. Elle y découvre la danse-théâtre. A son retour d’Allemagne, elle remet en cause sa méthode de travail et met le corps et l’espace au centre de sa recherche. Elle décide alors d’explorer le rapport entre la danse et le clown. En 2015, elle est aussi amenée à collaborer avec le designer et danseur Jérémy Gaudibert qu’elle rejoint dans sa recherche sur les formes et les objets en rapport au corps en mouvement.

 Elle intègre la même année l’Atelier A +1, atelier installé aux Grands Voisins qui réunit architectes, graphistes, plasticiens et gens du théâtre. Très intéressée par les notions d’espace et le travail in situ, elle élabore le projet Yassa avec le metteur en scène Frédérico Nepomuceno en 2017. Elle donne aussi de nombreux ateliers dans des écoles, lycées, centres d’hébergement, foyers ou structures sociales comme Aurore ainsi que des workshops pour les professionnels.  Actuellement Anaïs et son équipe travail sur la notion de Poursuites le résultat de leur exploration donnera spectacle au printemps 2018.

Lucien Yakoubsohn

Equipe_LesEnfantsDeBitche
portrait lucien 1

A force d’être trimbalé depuis tout petit dans les théâtres et les festivals d’art vivant, une fascination née très tôt pour le vaste et étrange monde du spectacle. Plus tard, il s’essaye à la photographie argentique, dessine, expérimente le collage et se passionne pour l’artisanat de l’image. Peu à peu, sa fascination pour le spectacle trouve un sens dans la création lumière.

Soucieux d’acquérir d’abord une maîtrise parfaite de la technique et des phénomènes physiques, il obtient en 2012 un DUT en génie électrique.
C’est à côté de ses études qu’il se forge ses toutes premières expériences de régisseur dans des cafés théâtre et des petits festivals.

Son DUT en poche, il entre ensuite dans la meilleure école de technicien du spectacle : le terrain (ou le plateau devrait-on dire). Il s’occupe donc de la régie générale au théâtre du Cyclope à Nantes durant 3 ans. Là, il fait ses premières créations lumière, s’essaye aux métiers du son, à la construction de décors, gère la partie technique du lieu, reprend des régies, part en tournée avec la compagnie résidente, élabore des planning, co-organise le festival « la chaussette de M.Joffre », bidouille, trouve toute sorte de solutions avec peu de moyens, etc.

En parallèle il se forme au métier d’artificier avec la société Féérie et intègre des équipes de pyrotechniciens faire briller le ciel dans toute la France et l’étranger (Angleterre, Algérie, Vietnam).

En 2015, il fait la rencontre des Dandys en reprenant la régie du Roi poulpe. Le courant passe très vite et il devient le régisseur de la compagnie, participe à l’organisation du festival Les enfants de Bitche et réalise la création technique de Focus.

spectacle Chant des Crevettes